Accueil > Les ouvrages > L’omission (Collection быстро - Bistra )


19 €
+ 5 € de frais de livraison

ISBN : 978-2-493637-04-8
Nb de pages : 95
Dimensions : 140 x 220 mm

Précommande
Parution le 10 septembre 2022





Gilles Farcet
L’omission
Collection быстро - Bistra

« au bord de la piscine
je m’apprête à servir l’apéro

au village
les feux d’artifice se préparent
mon cousin me regarde
il a une drôle d’expression
« maintenant que tes parents sont morts
il faut que je te dise quelque chose
il y a un secret de famille
tu as un frère »



Né en 1959 à Lyon où il obtient un doctorat en lettres (littérature américaine), Gilles Farcet a été producteur pour France-Culture, journaliste, traducteur, musicien...
Auteur de nombreux ouvrages de nature différente (quoique…) :

- Biographies consacrées à Henry David Thoreau, Thomas Merton, Allen Ginsberg et Arnaud Desjardins
- Livres d’entretiens avec Alejandro Jodorowsky (entre autres)
- Fiction inclassable (« La joie qui avance chancelante le long du chemin », récit d’une vraie fausse rencontre avec un mystérieux poète beat)
- Recueils de poésie
- Essais (littérature, spiritualité)

Il nous revient aujourd’hui avec un récit familial. Celui d’une omission. Un récit écrit à l’os, une enquête lyonnaise à cheval sur deux époques.



Lors de la sortie du précédent livre de Gilles Farcet La Réalité est un concept à géométrie variable Frédéric Blanc nous avait gratifié d’un entretien de haute volée, extraits :

« Le style a cessé d’être une préoccupation consciente. Je me contente désormais de mettre ma technique au service de ce qui me tient profondément à cœur. J’écris de manière très libre, très instinctive. Ça coule tout seul. C’est un jaillissement assez spontané, parfois mêlé d’images. »



« Les problèmes commencent à partir du moment où l’on prétend ériger une philosophie en dogme et où l’on s’imagine qu’elle est capable de rendre compte de la totalité du réel. Ce genre de réductionnisme est toujours l’expression d’une peur. »



« L’existence humaine est une expérience intégrale, un amalgame improbable de brutalité et de douceur, d’horreur et d’émerveillement, de magie et de médiocrité… Face à des expériences aussi violentes que déstabilisantes, il s’agit de découvrir et de cultiver une certaine vulnérabilité. Il nous est demandé d’accueillir tout ce qui se présente à nous sans pour autant se laisser détruire. Voilà qui n’a rien d’évident. »

Gilles Farcet

L’entretien intégral se retrouve sur le blog de Frédéric Blanc : Poste de transformation - Le Blog de Mr. White